Nos stages

Stages

 

Nous échangeons des mails suite à une candidature spontanée ou une candidature répondant à une annonce. En cas de candidature spontanée, vous devez nous communiquez vos objectifs, attentes, période précise de disponibilité dans une lettre de motivation annexée de votre CV complet comportant votre Photo récente. Nous envoyé fiche d'inscription de stage de votre choix. Une convention de stage traitant des conditions dans lesquels vont se dérouler le stage vous sera envoyée après réception de votre dossier de candidature.

 

    1- Avec ces pièces du dossier " 3APLUS " étudie la possibilité de se substituer à vous localement pour chercher un lieu de stage (un Hôpital urbain ou rural, un établissement scolaire, une ONG, une association, une entreprise publique ou privée)

     2- En cas de succès dans notre recherche, " 3APLUS " vous confirme sa capacité d’organiser votre stage.

    3- Lorsque "3APLUS " aura reçu un accord écrit de la structure qui vous accepte en stage, une convention d’organisation de stage vous sera expédiée par courriel avec les modalités détaillées.

    4- Avec notre fiche d’inscription et notre convention d’organisation de stage, vous vous rapprochez de votre établissement pour nous faire expédier votre convention de stage que nous retournerons signer. Il y aura donc conventions:

 Une convention tripartie (3APLUS /votre établissement/vous-même)

 Une convention bipartie (/vous même) qui sera explicite sur les conditions matérielles de séjour.

    5- Lorsque le stage se fait à votre seule initiative, seule la convention d’organisation de stage que " 3APLUS " vous aura expédiée par la poste ou mail sera signer (délai d’acheminement par poste aller/retour 3 semaines).

   6- Parmi les documents que " 3APLUS " vous enverra se trouvera un budget approximatif du stage prenant en compte tous les frais que vous aurez ici.

    7- Une Lettre d’invitation et un certificat d’hébergement vous seront également délivrés si nécessaire pour les formalités de demande de visa ou de bourse auprès de votre université ou école de formation.

 

 EN QUOI CONSISTE CE PROGRAMME ?

Il s’agit d’un stage professionnel de solidarité internationale d’une durée de un mois ou plus dans un pays du tiere monde ou les besoins humanitaires se font le plus souvent sentir. Le stage se déroule durant toute l'année

 

 DANS QUELS DOMAINES S’INSCRIT NOTRE PROGRAMME ?

 Des missions totalement personnalisées en fonction de vos compétences. Le volontaire, peut donc lui-même nous proposer le domaine souhaité.  

 

ÉDUCATION :

 - Enseignant

- Pré instituteur

- Professeur des écoles

- Animateur ou encadreur d'enfants

- Éducateur d'enfants handicapés et Enfants Orphelins

 

SANTE :

- Médecin

-Médecine –Kinésithérapie

- Infirmière

- Sage femme

- Assistance à la Croix-Rouge

- Assistance psychologique

-Secourisme

- Éducateur pour la sensibilisation sur le VIH-SIDA, Paludisme à l'hygiène...

- Animateur sécurité alimentaire

-Médecine vétérinaire

-Malnutrition (Diététique)

-Soins animaliers

 

ENVIRONNEMENT

- Éducateur spécialisé pour des missions de sensibilisation éducative sur la gestion des déchets solides et liquides

- Éducateur spécialisé pour la protection de l’environnement

- Assistance en Gestion et maitrise de l'eau

- Géologue

- Géographe

 

LA PROTECTION DES DROITS DES ENFANTS ET DE LA FEMME :

- Droit

- Sociologue

- Psychologue de l’éducation

- Anthropologue

- Juriste

 

L’ARTISANAT ET CULTURE AFRICAINE :

- Promoteur de la valeur de l’art et de la culture

- Architecture et Peinture

- Production des objets d'art, sculptures, batik

 

TOURISME ET HÔTELLERIE

-Touriste

-Hôtelier

 

LES ACTIVITÉS GÉNÉRATRICES DE REVENUS:

- Agronomie

- Autonomisation des femmes  à travers des AGR

- Faciliter un réseau national visé à coordonner  la recherche et promouvoir le dialogue.

- Appui aux programmes d’alphabétisation et de formation des paysans

- Renforcement des institutions locales et la décentralisation de l’inter médiation financière par la création d’associations villageoises  

 

LANGUES :

- Linguistiques générales

- Formation en langues locales (Ewé, kabyè etc.)- Littérature Africaine

 

CONDITIONS DE PARTICIPATIONS

    Le volontaire stagiaire doit avoir au minimum de 18 ans révolu.

    La connaissance de la langue et de la région d’accueil ne sont pas exigées, mais simplement la motivation, l’enthousiasme pour relever le défi, être confronté à une nouvelles situation et condition de vie et apprendre plus sur soi-même et aussi sur les autres.

    Les stages peuvent durer : 1, 2, 3 ; 6 mois et voir une année.

 

PROFIL DU VOLONTAIRE

Vous êtes étudiant(e) ou jeune diplômé(e) désirant faire un stage d’étude ou formation ou encore de perfectionnement, vous êtes à la recherche d’un stage d’étude ou de formation à l’étranger en Afrique francophone (Milieu urbain et/ou milieu rural); vous êtes un fonctionnaire, un retraité, employé, d’entrepreneurs, vous désirez vous accordé une année sabbatique en vous rendant utile sur diverses missions de volontariat.

Vous avez envie de donner le meilleur de vous-même en vous investissant dans une initiative humanitaire et solidaire en Afrique, vous souhaiterez vivre une aventure qui vous donnera la certitude d’avoir aidé toute une population à s’épanouir.

 

ENGAGEMENT DU VOLONTAIRE

 Le volontaire s’engage à participer pleinement et efficacement à l’action que va lui confier «3APLUS».

 

PRÉPARATION DU VOLONTAIRE

 «3APLUS» s’engage à assurer la préparation du projet par :

    La sensibilisation du milieu d’accueil au projet ;

    La recherche de la famille d’accueil des volontaires dans la localité

    La préparation des volontaires  suivant la nature du projet.

 

DOSSIER A FOURNIR

    Un CV complet avec Photo récente

    Lettre de motivation (mentionnant clairement les objectifs, les attentes du stage et la période exacte de disponibilité du volontaire stagiaire)

    Remplir le formulaire d'inscription qui vous sera expédiée par mail.

 

LA VIE DURANT LE STAGE

Les conditions matérielles seront les suivantes pendant le projet :

    Hébergement en dur dans les villages, dans les grandes villes (Une chambre électrifiée, ventilée, WC et douche)

    Douche traditionnelle

    Latrines traditionnelles

NB : La famille d’accueil se chargera de faire la cuisine au volontaire durant tout le séjour, mais celui ou celle-ci peut également participer à toute leur vie quotidienne, donc à la cuisine par exemple s'il ou elle le souhaite.

 

HÉBERGEMENT DANS LES COMMUNAUTÉS D'ACCUEIL

Chambres et toilettes

Les chambres et les nattes peuvent être partagées entre les bénévoles en fonction du nombre. Souvent, les bénévoles sont logés dans les maisons en banco ou dans une famille d’accueil.

En ce qui concerne les toilettes, ce sont souvent les fosses sèches à trou. Pour la douche, c’est très typique d’où le bénévole a besoin d’emmener le seau d’eau à la douche clôturée pour cacher la nudité, mais souvent non couverte, donc à ciel ouvert.

Protection contre les moustiques

Il n’y a pas énormément de moustiques dans les villages notamment. Cependant, il faut quand même prévoir une moustiquaire à une ou deux places pour mettre autour de son couchage et des répulsifs anti-moustiques. C’est très important !

 

Eau

 Accès

 Comme dans le quasi totalité des foyers Africain, il n’y a pas l’eau courante. Cette eau n’est pas potable, elle sert pour la douche, les toilettes, la cuisine, la vaisselle et la lessive.

Dans les localités d’accueil souvent l’eau est trouvée dans les puits, ou dans les rivières desservant les villages. Chaque bénévole est habileté à s’y rendre pour ses besoins en eau (douche, lessive)

 

Eau potable

A défaut de ramener des pastilles pour purifier l’eau les bénévoles devront élaborés un budget personnel pour s’acheter de l’eau minérale en bouteille ou en sachet sur place dans les grandes villes ou dans la grande ville la plus proche du village.

L’eau potable se trouve soit dans des bouteilles d’eau minérale ou dans des sachets de 50 ml, on peut en acheter quasiment n’importe où en ville. Elle est traitée et peut se boire sans aucune inquiétude. Au Togo par exemple : l’eau minérale en bouteille coûte généralement 350 FCFA soit 1/2 Euros, un sachet de 30 petites poches d’eau coûte aussi le même prix. Dans le cas où vous l’acheter dans un super marché, le prix est nettement différent et peut grimper jusqu’à 1 euro et demi.

 

Lessive

Elle se fait à la main. Tout un sport ! Cela prend du temps mais c’est tout aussi efficace qu’une machine.

 

NOURRITURE

Préparation

Il n’y a pas de gaz, de cuisinière ou d’aspirateur. La nourriture est cuite avec du charbon de bois sur un système de pot en terre cuite ou sur le fourneau à bois de chauffe ou encore avec foyer utilisant du charbon de bois.

Conservation des aliments

Il n’y a pas de réfrigérateur. Certains aliments proviennent (poulet, bœuf) se mange directement. Il y a également beaucoup de féculents (spaghetti, riz, semoule etc.) qui n’ont pas besoin de conditions spécifiques de conservation.

Composition des repas

Les repas sont locaux mais adaptés aux estomacs européens (moins pimentés et moins épicé). Généralement, ils se composent que d’un seul plat principal en quantité importante avec un dessert.

Plat principal : Des féculents (pâte à base de farine de maïs, de manioc ou de tubercules d’igname, riz, spaghetti, semoule…) accompagnés d’une sauce à base de concentré de tomates, d’oignons, de viande ou de poisson, sardine, thon, corn beef.

La tradition ne fait que les plats à base de mais ; d’igname et se mangent avec la main. On prend une boule de pâte qu’on trempe ensuite dans la sauce. Ce n’est pas un protocole, on peut si l’on désire manger avec des couverts.

Desserts : les desserts sont des fruits locaux : ananas, oranges, papayes, pamplemousses, mangues, noix de coco, bananes…

Petits déjeuners: Ils sont de type Français : confitures de fruits locales (Fraise, abricot) patte à tartinée, pains, café, beure, thé, ric orée. Il n’y a pas de lait frais, mais du lait concentré en conserve.

 

Électricité

 Il n’y a pas d’électricité dans les villages ou localités où se déroulent les chantiers. L’éclairage est assuré à travers l’usage des lampes à pétrole. Donc, il est indispensable de se munir des lampes torches qui ont une grande importance dans la vie du chantier surtout pour les promenades nocturnes.

 

Communication et accès à Internet

Téléphone et poste : Pensez en France à débloquer votre portable pour pouvoir utiliser des cartes du pays de destination. Ce service est gratuit selon les opérateurs si vous avez votre appareil depuis 6 mois. Dans le cas contraire, vous pouvez réaliser cette opération chez des vendeurs particuliers ou sur Internet (coût approximatif : 10 €). Les opérateurs nationaux proposent des tarifs plus avantageux pour les appels vers l’étranger. Il n’y a pas de système d’abonnement, ce sont des cartes prépayées. Pour la poste, nous vous déconseillons d’utiliser leurs services (lenteur, vol…).

Si vraiment vous êtes obligés d’envoyer ou de recevoir du courrier ou un colis choisissez la société UPS.

Cybers café : il a plusieurs dans les grandes villes et dans les grandes villes du pays. Pour s’y rendre, il faut utiliser le transport le plus rependu surtout durant le camp chantier, puisse qu’il à lieu dans les villages, la moto taxi communément appelé Zémidjan. Le prix d’une course varie selon la distance à parcourir, il n’y à pas un chronomètre ni un kilométrage, il se négocie.

Les connexions sont très lentes, la patience est de rigueur. On peut aussi faire face aux problèmes de connexion et coupures d’électricité. Le prix des connexions varient selon le débit de 300 à 500 Francs CFA l’heure (0,45 € à 0,75 €). L’utilisation d’Internet d’ordre personnel sur le chantier (divertissement, communication avec la famille…) et les déplacements qu'elle engendre sont aux frais des bénévoles.

 

Déplacements

Les déplacements dans les grandes villes et dans les alentours se font souvent en taxi brousse ou en Taxi moto. Du fait que les locaux de l’association ne se situent pas directement en centre ville, ce moyen de déplacement est souvent utilisé.

 

Financement du projet

Le projet dans sa totalité est autofinancé. Il est à noter que le travail n’est pas rémunéré, c’est un travail bénévole. Aussi en fonction de la capacité du volontaire, il pourra apporter quelques aides matérielles ou (et) financières au projet et à l’association.

NB : Les frais de participation ci-dessous ne couvrent pas : Le prix du billet d’avion, l’assurance rapatriement, maladie, les loisirs (visites, les excursions, les frais d’organisation de la journée européenne) et les consommations personnelles des bénévoles (achats de souvenirs, cigarettes, eau minérales en bouteille / poches d’eau etc.).

Hormis l’accueil et le transport du jour d’arrivée et celui des démarches consulaire et bancaire, l’accès à Internet pour envoyer des nouvelles à ses proches au lendemain de l’arrivée.

C’est à dire le bénévole assure entièrement la charge de ces déplacements personnels et restauration pour les quelques jours qu’il /elle passera dans les grandes villes avant ou après le stage.

En outre le bénévole stagiaire devra prévoir des droits de stage si la structure accueillante, si le stage ne se déroule pas au sein de " 3APLUS " c’est généralement le cas des stages en architecture, infirmerie, artisanat, décoration, art plastique, environnement etc bref auprès des professionnels.

Le bénévole n’est pris en charge par " 3APLUS " qu’à compter de la date du début effectif du stage jusqu'à la fin du stage.

Le voyage et l’assurance (maladie, rapatriement, sont à la charge du volontaire ainsi que les frais de déplacement au cour de la réalisation du projet.

* Un rapport de fin de projet doit être déposé en français  avant le départ du volontaire avec une restitution au bureau exécutif de " 3APLUS ".

* Une attestation de fin de stage est délivrée à cet effet après dépôt de rapport du projet réalisé.